DEVITO Danny

acteur, producteur, réalisateur, scénariste

Biographie

Danny Michael DeVito est né le 17 novembre 1944 dans le New Jersey. Il se destine d »ord au théâtre, faisant ses études à  l’American Academy of Dramatic Arts de New York ; pendant cette période il tourne des films d’étudiants, participe à  plusieurs mises en scène de théâtre classique ou contemporain. En 1971, il interprète notamment le personnage de Martini, face à  Kirk Douglas, dans la pièce Vol au-dessus d’un nid de coucous : ce sera un de ses premiers vrais rôles au cinéma, quelques années plus tard, aux côtés de Jack Nicholson, dans l’adaptation signée Milos Forman (1975). C’est son ami Michael Douglas qui produit le film ; Danny DeVito le retrouvera à  plusieurs reprises dans sa carrière, notamment en partenaire de Kathleen Turner dans deux comédies d’action et d’aventures, à  la poursuite du diamant vert (Robert Zemeckis, 1984) et Le Diamant du Nil (Lewis Teague, 1985).

Entre temps, son premier rôle dans une série à  succès, « Taxi », a fait de Danny une vedette de télévision, mais il n’entend pas en rester là . Très souvent demandé pour des rôles pittoresques aussi cocasses et inattendus que le frère  » jumeau  » d’Arnold Schwarzenegger dans Jumeaux (Twins, Ivan Reitman, 1988), il se met en scène lui-même dans Balance maman hors du train (Throw Momma from the Train, 1987), puis, toujours avec le couple infernal Michael Douglas-Kathleen Turner, il réalise en 1989 une féroce comédie sur le conflit conjugal : La Guerre des Roses. Le couple DeVito, lui, s’entend bien : marié depuis le 28 janvier 1982 à  l’actrice Rhea Perlman, Danny DeVito joue et écrit régulièrement avec sa femme à  partir de 1984, année du téléfilm satirique The Ratings Game (réalisé par Danny et interprété par les deux époux).

DeVito confirme son ambition de produire et de réaliser les films qu’il interprète (Hoffa en 1992, Matilda en 1996) sans pour autant renoncer à  des rôles qui utilisent son comique grimaçant, souvent inquiétant : Larry le  » liquidateur  » dans le film homonyme de Norman Jewison, Penguin dans Le Retour de Batman (1992), de nouveau le partenaire d’Arnold Schwarzenegger dans Junior (Ivan Reitman, 1994).

Aujourd’hui Danny DeVito continue sa triple carrière de cinéaste, d’acteur, et de producteur très actif. Par le biais de sa compagnie Jersey Films, il a été le producteur exécutif de Pulp Fiction (Quentin Tarantino, 1994), et a produit plusieurs autres longs métrages qui révèlent son goà»t pour des registres variés et originaux : Man on the Moon (Milos Forman, 1999), Erin Brockovich (Steven Soderbergh, 2000), The Virgin Suicides (Sofia Coppola, 2000).

Il y a un « ton » DeVito – énergique, cynique, d’un grotesque plein d’amertume – qui ne va jamais vraiment jusqu’au « style », car, selon une vieille tradition hollywoodienne, il coule son talent dans des formes commerciales préexistantes. Le cas DeVito est cependant intéressant, parce qu’il est représentatif de cette génération d’acteurs des années 80 qui ont su prendre en main leur carrière, et ne pas se laisser dominer par « l’usine à  rêves ». Ce désir de contrôle est particulièrement perceptible dans Matilda où Danny DeVito se charge à  la fois de la mission littéraire du narrateur et de l’odieux personnage de Verdebois, du rôle du sage et de celui du fou.

Filmographie

Réalisateur cinéma

  • 1987 Throw Momma from the Train (Balance maman hors du train)
  • 1989 The War of the Rose (La Guerre des Rose)
  • 1989 Hoffa
  • 1996 Matilda
  • 1996 Death to Smoochy (Crève Smoochy, crève !)
  • 2002 Duplex (1 duplex pour 3)
  • 2003 I married a witch

    Télévision

  • 1976 Selling of Vince D'Angelo
  • 1978 Taxi (série tv, un épisode)
  • 1984 The Ratings Game
  • 1985 Mary
  • 1986 The Wedding Ring, pour la série Amazing Stories

    Mise à jour le 4 mai 2009