Passeurs d’images

passeurs_d_imagesConsulter le programme des Rencontres nationales Passeurs d’images 2015

Passeurs d’images est un dispositif d’éducation à l’image et au cinéma à vocation culturelle et sociale, mis en place de façon prioritaire dans le cadre de la politique de la ville et inscrit dans les conventions de développement cinématographique et audiovisuel conclues entre l’Etat et les Régions.

Le dispositif s’étend sur tout le territoire national et à l’ensemble des régions métropolitaines et à l’Outre-mer en s’appuyant sur de très nombreux partenariats engagés avec les collectivités locales, les salles de cinéma, les associations professionnelles du cinéma et de l’audiovisuel et les associations à vocation sociale ou d’insertion.

En direction des publics, prioritairement les jeunes, qui, pour des raisons sociales, géographiques ou culturelles, sont éloignés d’un environnement, de pratiques et d’une offre cinématographiques et audiovisuels, Passeurs d’images consiste en la mise en place, hors temps scolaire, de projets d’action culturelle cinématographique et audiovisuelle : Ateliers de pratique artistique, séances en salle ou en plein air, formation, tarifications spéciales, expositions, sorties en festival, etc…

Passeurs d’images succède depuis le 1er janvier 2007 à l’opération Un été au Ciné / Cinéville, initiée par le Centre national de la cinématographie en 1991 dans le cadre de la politique de la ville et de l’opération de prévention interministérielle « Ville, Vie, Vacances».

Conscients du rôle important de l’art cinématographique et de l’intérêt de ces pratiques, le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC), la Délégation au Développement et à l’Action Territoriale (Ministère de la culture et de la communication), la Délégation Interministérielle à la Ville, la Direction de la jeunesse et de l’éducation populaire, l’Agence pour la cohésion sociale et l’égalité des chances (l’Acsé) se sont associés au dispositif en signant un protocole d’accord en 2007.

Passeurs d’images allie deux axes complémentaires : le voir et le faire, la diffusion et la pratique. Ces projets répondent à des objectifs précis : meilleur accès aux pratiques cinématographiques, éducation à l’image, sensibilisation à la diversité culturelle, lutte contre les discriminations et mobilisent dans une stratégie globale plusieurs partenaires sur un territoire, et sur le long terme.

+ d’informations sur le réseau :
www.passeursdimages.fr
contact[at]passeursdimages[dot]fr