Tel père, tel fils

Japon (2013)

Genre : Drame

Écriture cinématographique : Fiction

Lycéens et apprentis au cinéma 2015-2016

Synopsis

Ryoata, un architecte obsédé par la réussite professionnelle, forme avec sa jeune épouse et leur fils de 6 ans une famille idéale. Tous ses repères volent en éclats quand la maternité de l’hôpital où est né leur enfant leur apprend que deux nourrissons ont été échangés à la naissance : le garçon qu’il a élevé n’est pas le sien et leur fils biologique a grandi dans un milieu plus modeste…

Distribution

MASAHARU FUKUYAMA (RYOTA NONOMIYA)
Masaharu Fukuyama est né en 1969 à Nagasaki au Japon. Il fait ses débuts en tant que chanteur-compositeur-interprète en 1990 et s’implique activement dans plusieurs domaines, dont la musique et la comédie. En 2000, il connait un immense succès avec sa chanson Sakurazaka qui est vendue à plus de deux millions d’exemplaires au Japon. Masaharu continue de faire des tubes, et avec la vente de son 27ème single Kazoku ni narou yo / Fighting pose en 2011, il devient le chanteur solo le plus vendu de l’histoire du Japon. L’ampleur de sa carrière d’acteur se mesure grâce au succès de la série GALILEO (2007) et son adaptation au cinéma SUSPEXT X (2008) qui rapporte environ 5 milliards de Yen japonais au Box-Office. Il joue Sakamoto Ryoma dans la série historique RYOMADEN – THE LEGEND sur la chaîne NHK, l’une des figures les plus populaires de l’histoire du Japon. Hautement apprécié pour sa performance dans la série, il reçoit le Galaxy Individual Award. Une suite de la série GALILEO est prévue pour cette année, ainsi que son adaptation au cinéma cet été, intitulée MIDSUMMER FORMULA.

MACHIKO ONO (MIDORI NONOMIYA)
Machiko Ono est née en 1981 à Nara au Japon. En 1997, elle fait ses débuts dans SUZAKU de Naomi Kawase. Le film remporte la Caméra d’Or lors du 50ème Festival de Cannes, et elle reçoit le Prix de Meilleure Actrice au Festival de Singapour ainsi qu’au Festival de Takasaki. En 2007, elle fait à nouveau équipe avec Naomi Kawase pour LA FORÊT DE MOGARI qui remporte le Grand Prix du Festival de Cannes. De 2011 à 2012, elle joue le rôle principal dans la série CARNATION diffusée sur la chaîne NHK qui retrace la vie d’Ayako Koshino, la mère des soeurs Koshino, trois créatrices de mode mondialement connues. Suite à cette série, Machiko Ono est alors considérée comme étant l’une des meilleures actrices du Japon. Elle apparaît dans d’autres films comme CLIMBER’S HIGH (2008), RAIL TRUCK (2010), THE CASTLE OF CROSSED DESTINIES (2012), ou encore des séries télévisées telles que GOLDFISH (2009) ou encore THE BEST DIVORCE (2013). Elle sera cette année dans DETECTIVE IN THE BAR 2 de Hajime Hashimoto et SHAZAI NO OSAMA de Nobuo Mizuta.

YOKO MAKI (YUKARI SAIKI)
Yoko Maki est née à Chiba au Japon. Elle fait ses débuts dans le film DRUG (2001) réalisé par Hiroshi Sugawara. Elle obtient son premier rôle principal en 2006 dans VERONIKA DÉCIDE DE MOURIR d’Emily Young, adapté du roman de Paulo Coelho. La même année, elle reçoit le Prix du Meilleur Espoir Féminin aux Yamaji Fumiko Awards pour son rôle dans le film SWAY de Miwa Nishikawa, qui est présenté à la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes. En 2010, elle livre une excellente performance dans la série historique RYOMADEN – THE LEGEND diffusée sur NHK, interprétant la femme de Sakamoto Ryoma, joué par Masaharu Fukuyama. Depuis, elle a joué dans la série télévisée populaire MAN OF DESTINY (2012), dans BLACK DAWN (2012), ainsi que dans beaucoup d’autres films. Cette année, elle est apparue dans la série télévisée THE BEST DIVORCE, dans le film d’Isao Yukisada BEFORE THE VIGIL, et dans SUE, MAI AND SAWA : RIGHTING THE GIRL SHIP d’Osamu Minorikawa. On la retrouvera cet été dans THE RAVINE OF GOODBYE de Tatsushi Omori.

LILY FRANKY (YUDAI SAIKI)
Lily Franky est né en 1963 à Fukuoka au Japon. Diplômé de l’Université d’Art de Musashino, il s’implique activement dans divers domaines, tels que la littérature, la photographie, la composition de chansons, la comédie ainsi que l’illustration et le design. En 2006, il reçoit le Prix Top Honya Taisho pour son premier roman long intitulé Tokyo Tower : Mom & Me, and Sometimes Dad, qui est vendu à plus de deux millions d’exemplaires et adapté à la télévision, en série télévisée et en pièce de théâtre. En outre, son livre pour enfants Oden-Kun devient une série animée dont la popularité transcende âge et sexe. En tant qu’acteur, il remporte le Prix du Meilleur Espoir aux Blue Ribbon Awards, pour sa performance en 2008 dans ALL AROUND US de Ryosuke Hashiguchi (Prix du Jury au Festival Asiatique de Deauville), et apparaît dans beaucoup d’autres films et séries télévisées durant ces années-là. Il sera à l’affiche du prochain film de Kazuya Shiraishi, THE DEVIL’S PATH (2013).

Générique

Réalisation : KORE-EDA HIROKAZU
Scénario : KORE-EDA HIROKAZU
Image : TAKIMOTO MIKIYA
Montage : KORE-EDA HIROKAZU
Décors : MITSUMATSU KEIKO
Son : TSURUMAKI YUTAKA
Lumière : FUJII NORIKIYO
Production : FILM, INC.
Producteurs délégués : KAMEYAMA CHIHIRO, HATANAKA TATSURO, TOM YODA, OGAWA YASUSHI, HARADA CHIAKI, ODAKE SATOMI
Producteur associé : OSAWA MEGUMI
Producteurs : MATSUZAKI KAORU, TAGUCHI HIJIRI

Vidéos

Entre deux mondes

Catégorie :

En découvrant leurs parents géniteurs, les petits Keita et Ryusei se trouvent plongés dans un quotidien étranger à leurs habitudes. Pour rendre compte de ce choc, Kore-eda filme en parallèle, avec un art de du contraste saisissant, l’intimité de ces deux familles que tout sépare : alors que la convivialité et une certaine anarchie règnent chez les Saiki, le calme, la rigueur et l’ordre régissent la vie de famille des Nonomiya.
Vincent Malausa

Entretien avec Hirokazu Kore-Eda

Catégorie :

La cohérence de l’oeuvre d’Hirokazu Kore-eda doit à la grande rigueur de sa mise en scène. Ne laissant rien au hasard, cet héritier d’Ozu dévoile ici quelques secrets de son art : la thématique de la famille qui traverse ses films, son rapport à la musique ou sa manière de capter les plus infimes émotions d’un léger mouvement de caméra sont autant de clés qui permettent d’appréhender la puissance mélodramatique tout en retenue de Tel père, tel fils.
Vincent Malausa

Commentaires