Garçon et le monde (Le)

Brésil (2014)

Genre : Aventure, Drame

Écriture cinématographique : Film d'animation

École et cinéma 2016-2017

Synopsis

A la recherche de son père, un garçon quitte son village et découvre un monde fantastique dominé par des animaux-machines et des êtres étranges.

Un voyage lyrique et onirique illustrant avec brio les problèmes du monde moderne à travers le regard d’un enfant.

Générique

Titre original : O menino e o mundo
Réalisateur : Alê Abreu
Scénario, Animatique : Alê Abreu
Montage : Alê Abreu
Son : Pedro Lima, Marcello Cyro, André Faiman, Ariel Henry
Musique : Barbatuques, Emicida, Gem, Gustavo Kurlat, Nanà Vasconcelos, Ruben Feffer
Assistant animation : Bruno Coltro Ferrari, Daniel Puddles, Djogo Nii Cavalcanti, Erika Marques De Lima, Estela Damico, Gabriela Casellato, Jozz, Mario Ferreira, Midori Sato, Monito Man, Rafael Lucino, Renan Xavier
Compositing : Débora Fernandes, Débora Slikta, Luiz Henrique Rodrigues, Marcus Vinicius Vasconcelos
Production : Filme de Papel
Distribution : Les films du préau

Autour du film

Voyage à travers le Brésil

Un petit garçon voit son père quitter le foyer, probablement pour aller trouver du travail loin de leur village. Puis il prend la route à son tour dans l’idée de retrouver son père. Le sinueux récit initiatique le conduit dans les grands champs où l’on récolte le coton, puis à la ville où il est traité dans des usines, et enfin dans les centres commerciaux adossés à de somptueuses résidences où la consommation fait rage. Ce parcours conduit le garçon dans les paysages magnifiques et luxuriants des champs, et sur les pas du joyeux défilé d’un carnaval bigarré, avant de l’emmener dans des parades militaires sinistres.

Un personnage simple dans un monde complexe

Un personnage simple dans un monde complexe. Le Garçon et le monde épouse le regard de son jeune personnage en usant du passage du dessin naïf sur fond blanc à des décors extrêmement élaborés pour évoquer des réalités distinctes. Les favelas qui abritent les hommes qui travaillent dans les usines, où sont fabriqués les vêtements convoyés dans des multitudes de container depuis le port. Par un effet marabout/ bout d’ficelle, ce film presque sans parole (hormis quelque mots d’une langue imaginaire : un brésilien à l’envers) saute d’un monde à un autre et emmène le spectateur dans autant de styles de dessins différents en même temps que les types de musiques varient eux aussi. La beauté sidérante des dessins de champs de coton ou de nuit sur la favela se transforme tantôt en symphonie visuelle, hommage à la peinture sur pellicule de Norman McLaren, tantôt en une fable écologique profondément pessimiste. Les parties sombres de l’histoire prennent un tour vraiment inquiétant lorsque interviennent d’étranges animaux mécaniques prêts à tout dévorer sur leur chemin qui peuvent effrayer les plus jeunes spectateurs.

Du proche au lointain

Dans le générique, les motifs kaléidoscopiques qui envahissent l’écran s’éloignent dans la profondeur, un motif chassant l’autre. L’effet repris lorsque l’enfant découvre sur une machine à tisser un poncho arc-en-ciel dans lequel son regard plonge au point de pénétrer la trame du tissu. Cet effet de passage du proche au lointain structure le projet de ce film, ambitieux à tous points de vue qui, dans son discours-même s’efforce d’embrasser la complexité du monde à travers les yeux d’un enfant, et en suivant les pas du petit garçon sur les traces de son père, d’évoquer moins l’histoire du Brésil tout entier.

Par Raphëlle Pireyre

Source : http://www.critikat.com/actualite-cine/critique/le-garcon-et-le-monde.html

Expériences

Atelier avec des collégiens après la projection du Le Garçon et le monde animé par Alexandre Leloup (Cinéjeunes) :
https://www.youtube.com/watch?v=uxSTeoE3ODM&list=UU-rfTfN2PLP9GVnn2gDYmeg

Atelier dans une école primaire animé par Alexandre Leloup (Cinéjeunes) après la projection du film Le Garçon et le Monde :
https://www.youtube.com/watch?v=Vs4k-_Sfrlc&list=UU-rfTfN2PLP9GVnn2gDYmeg

Outils

Dossier de presse (interview du réalisateur, choix musicaux, festivals et les prix…) http://www.lesfilmsdupreau.com/pdfs/dp/gem_dp.pdf

Dossier pédagogique (analyse et activités autour du film)
http://www.lesfilmsdupreau.com/pdfs/guides/gem_0.pdf

Commentaires