E.T. L’extra-terrestre

États-Unis (1982)

Genre : Science-fiction

Écriture cinématographique : Fiction

École et cinéma 2015-2016

Synopsis

Une soucoupe volante atterrit en pleine nuit près de Los Angeles. Quelques extraterrestres, envoyés sur Terre en mission d’exploration botanique, sortent de l’engin, mais un des leurs s’aventure au-delà de la clairière où se trouve la navette. Celui-ci se dirige alors vers la ville. C’est sa première découverte de la civilisation humaine. Bientôt traquée par des militaires et abandonnée par les siens, cette petite créature apeurée se nommant E.T. se réfugie dans une résidence de banlieue.

Elliot, un garçon de dix ans, le découvre et lui construit un abri dans son armoire. Rapprochés par un échange télépathique, les deux êtres ne tardent pas à devenir amis. Aidé par sa soeur Gertie et son frère aîné Michael, Elliot va alors tenter de garder la présence d’E.T. secrète.

Distribution

Pat Welsh : E.T. l’extra-terrestre
Dee Wallace : Mary
Henry Thomas : Elliott
Peter Coyote : L’homme aux clés
Robert MacNaughton : Michael
Drew Barrymore : Gertie
K.C. Martel : Greg
Sean Frye : Steve
C. Thomas Howell : Tyler

Générique

Titre original : E.T. The Extra-Terrestrial
Pays : USA
Durée : 2h
Année : 1982
Genre : Science-fiction
Scénario et réalisation : Steven SPIELBERG & Melissa MATHISON
Décors : James D. BISSELL
Montage : Carol LITTLETON
Compositeur : John WILLIAMS
Production : Steven SPIELBERG et Kathleen KENNEDY
Distribution : United International Pictures (UIP)
Interprètes : Henry THOMAS (Elliot), Dee W
ALLACE-STONE (Mary), Peter COYOTE (Keys), Drew BARRYMORE (Gertie)
Tournage : 1981
Sortie : 01 décembre 1982
Reprise : 3 avril 2002

Pistes de travail

Un premier thème (d’ailleurs récurrent dans l’oeuvre de Steven Spielberg) : l’enfance (à travers le personnage principal d’Elliott) : en en abordant différents aspects :

1. L’enfance au sein d’une famille « hors-normes » pour l’époque (les années 80) puisque le père est absent (parti ? divorcé ?).

2. La fratrie : la place de cadet d’Elliott n’est pas facile : entre son grand frère Michael, adolescent, qui le rejette, et sa petite soeur Gertie, le bébé de la famille.

3. L’âge charnière (10/11 ans) que vit Elliott. Il est en train de vivre ses tous derniers moments d’enfance avant d’entrer dans l’adolescence : Il est encore un petit garçon, émerveillé par les histoires que raconte sa maman à sa petite sœur le soir (scène où Elliott et E.T. sont cachés dans le placard de la chambre). Il est capable de vivre des aventures extraordinaires, sans être encore trop pragmatique, raisonnable, vivant comme un jeu de cache-cache, d’aventure. E.T. est son jouet ultime, interactif (à la fois régressif, lorsqu’il est parmi les peluches de la petite sœur et jouet du futur lorsqu’il essaie de communiquer avec sa planète en utilisant sa « technologie »). E.T. est aussi peut-être l’ami imaginaire que s’inventent certains enfants. Mais, les prémisses de l’adolescence sont là : il se méfie de la réaction de sa mère si elle découvre E.T., il se défie du monde des adultes. Les premiers signes de rébellion sont là : il n’a plus une confiance inconditionnelle en sa mère, l’insouciance n’est plus de mise. La solitude, ressentie à cet âge, où l’on n’est plus tout à fait un enfant et pas encore un adulte, est partagé avec E.T., confronté à un entre-deux mondes : sa planète et la Terre. Le petit extra-terrestre est d’une certaine manière Elliott, confronté à un monde effrayant (celui de l’adulte), qui jusqu’à maintenant lui était encore étranger même s’il est attirant.

4. L’enfant ‘enfant contre l’adulte : le merveilleux, l’intelligence, l’humanité, la spontanéité contre la réalité, la bêtise, l’égoïsme (n’engendre que des familles dysfonctionnelles), la froideur (calculateur et méfiant face à E.T. ne cherchant qu’à se protéger ou à l’étudier pour l’utiliser).

Un autre thème : l’amitié : entre Elliott et E.T., par delà les différences, par delà la distance qui les sépare. Thème lié à un autre thème : la tolérance, le « racisme » : l’autre (E.T.) étant perçu comme un être à part entière riche de toutes ses différences par Elliott ou au contraire étant pris pour un danger, une menace venu d’ailleurs, de l’ »étranger » ou pour un cobaye, un animal, une autre espèce à étudier, et non pour un être à part entière doué d’intelligence par les adultes.

Outils

Web
http://www.courte-focale.fr/cinema/analyses/e-t-lextra-terrestre-de-steven-spielberg/
Analyse du film

http://voiretmanger.fr/et-extra-terrestre-spielberg/
Analyse du film

http://www.telerama.fr/cinema/steven-spielberg-rencontre-d-un-nouveau-type,78021.php
Rencontre avec le réalisateur Steven Spielberg

Ouvrages
E.T. l’extra-terrestre, William Kotzwinkle, édition J’ai lu, 2002
Les films de science-fiction, Michel Chion, édition Cahiers Du Cinéma, 2009

Films sur la même thématique
Rencontre du 3ème type (1977)
Avatar (2009)
District 9 (2009)

Commentaires