Dame du vendredi (La)

États-Unis (1940)

Genre : Comédie

Écriture cinématographique : Fiction

Lycéens et apprentis au cinéma 2020-2021

Synopsis

Une journaliste vient voir son ancien rédacteur en chef et ex-époux pour lui annoncer qu’elle se marie avec un agent en assurances. Jaloux, il essaie de de l’envoyer sur un reportage pour gagner du temps et se débarrasser de l’autre prétendant.

Distribution

Cary Grant : Walter Burns
Rosalind Russell : Hildegaard « Hildy » Johnson
Ralph Bellamy : Bruce Baldwin
Gene Lockhart : Shérif Peter B. « Pinky » Hartwell

Générique

Titre original : His Girl Friday
Réalisateur : Howard Hawks
Scénario : Charles Lederer d’après la pièce The Front Page de Ben Hecht et Charles MacArthur
Production : Howard Hawks
Studio de production / distribution : Columbia Pictures
Musique : Sidney Cutner et Felix Mills (non crédités)
Photo : Joseph Walker
Montage : Gene Havlick
Durée : 92 min.

Autour du film

Adaptation d’une pièce de Ben Hecht (The Front Page), La Dame du vendredi est, avec ses personnages excentriques et la fulgurance de ses dialogues, un parfait exemple de screwball comedy (« comédie loufoque », sous-genre de la comédie hollywoodienne). Grand nostalgique du cinéma muet, Howard Hawks considérait que le Parlant nuisait au rythme des films. Il imposa donc une vitesse vertigineuse aux échanges entre Walter Burns (Cary Grant), démoniaque rédacteur en chef du Morning Post, et son ex-épouse, Hildy Johnson (Rosalind Russell). Ce tourbillon de dialogues en rafale est propice aux bons mots et autres quiproquos. Contrairement à la pièce, Hawks féminise le personnage principal, déplaçant ainsi le cœur de l’intrigue sur les relations homme-femme. Centrée sur les tourments amoureux de Walter et Hildy, La Dame du vendredi est une parfaite illustration de ces « comédies du remariage » ainsi nommées par Stanley Cavell (À la recherche du bonheur – Hollywood et la comédie du remariage, 1981). Derrière cette loufoque crise de couple se cachent toutefois une satire de la presse à sensation et un portrait désabusé de la société américaine des années 1930. Le titre original, His Girl Friday, renvoie à l’expression « Man Friday » qui désigne un homme à tout faire. Le cynique Walter désire en effet récupérer sa femme à tout faire, Hildy, à la fois son épouse et sa meilleure journaliste.
Adrien Rode

Outils

L'Avant-Scène Cinéma N° 612, Avril 2014 - La Dame du vendredi sous la direction d’ Yves Alio