WELLES Orson

réalisateur

Biographie

(1915-1985)

La consécration posthume d’Orson Welles est loin de refléter la place qu’il occupait dans l’exercice de son art. Son goà»t affirmé pour l’expérimentation l’amène très tôt à  bousculer les codes dominants, au risque de déplaire aux Studios. Aussi, après le coup d’essai magistral qu’est Citizen Kane, le parcours cinématographique de Welles sera jalonné d’obstacles : seulement 13 longs métrages en 40 ans et d’innombrables projets abandonnés. Les films aboutis subiront des sorts variables, au gré des producteurs qui n’hésitent pas à  l’en déposséder pour les remanier ou proscrire toute diffusion. Après Macbeth, réalisé pour un indépendant, Welles sera contraint de poursuivre sa carrière en Europe, récompensé par une Palme d’Or au Festival de Cannes (Othello, 1952). Initialement, c’est pourtant Hollywood qui a enrôlé à  grands frais ce jeune homme prometteur, fort du succès sulfureux de ses prouesses radiophoniques.

Né en 1915 dans le Wisconsin, Orson Welles se révèle, dès son enfance, pourvu de talents multiples. Orphelin à  15 ans, il a déjà  écrit, dirigé ou joué plusieurs pièces et visité Europe et Asie. Cette hyperactivité et ce mode de vie bohème seront siens jusqu’à  sa mort en 1985. Ainsi, les années qui précèdent Citizen Kane seront dédiées au théâtre (mise en scène et interprétation), à  la radio (feuilletons fantastiques légendaires) et, plus incidemment, à  la littérature populaire. Par la suite, pour financer ses films, Welles n’hésitera pas à  mener une carrière d’acteur de cinéma et à  monnayer son image auprès de tous types de médias. Cette vivacité protéiforme et cet attrait pour les voyages imprègneront son cinéma.

En avance dans son art, Welles fut toute sa vie en décalage sur son temps, un  » homme de la Renaissance dans l’Amérique du XXe siècle  » (André Bazin).

Filmographie

  • 1938 Too much Johnson
  • 1940 Citizen Kane
  • 1942 La Splendeur des Amberson (The Magnificent Ambersons)
  • 1942 Voyage au pays de la peur (Journey into fear)
  • 1948 Macbeth
  • 1948 La Dame de Shanghai (The Lady from Shanghai)
  • 1952 Othello
  • 1955 Saint-Germain-des-Pres
  • 1955 La Pelote basque (Basque Pelota)
  • 1955 Corrida a Madrid
  • 1957 Mr Arkadin (Confidential report)
  • 1958 La Soif du mal (Touch of Evil)
  • 1962 Le Procès
  • 1965 Falstaff (Chimes at Midnight)
  • 1970 The Deep
  • 1972 The Other Side of the Wind
  • 1975 Don Quixote (Don Quichotte)
  • 1975 Verite et Mensonges (F for Fake)Mise à jour le 29 mai 2009

Outils

BibliographieSur Orson Welles :Orson Welles, André Bazin, coll. "Septième art", Ed. du Cerf, 1972.
Orson Welles, Alain Bergala (dir.), Ed. Cahiers du cinéma, 1986.
Orson Welles, Maurice Bessy, coll. "Cinéma d'aujourd'hui", Ed. Seghers, 1986.
Orson Welles. La règle du faux, Johan-Frédérik Hel-Guedj, Ed. Michalon, 1997.
Orson Welles cinéaste : une caméra visible, Youssef Ishaghpour, Ed. La Différence, 2001.
Orson Welles, Barbara Leaming, Ed. Mazarine, 1986.
Moi, Orson Welles, Orson Welles et Peter Bogdanovich, Belfond, 1993.

Films
Dans le catalogue Images de la culture :
Citizen Kane, Orson Welles de Radha-Rajen Jaganathen,Makiko Suzuki
Bernard Herrmann de Joshua Waletzky
Affaire Dominici par Orson Welles (L') de Christophe Cognet
Welles Angels de Jean-Jacques Bernard