SCHATZBERG Jerry

réalisateur, scénariste

Biographie

Né le 26 juin 1927 à New York. (Etats-Unis).

Jerry Schatzberg, dans les années 1960, travaille régulièrement pour Vogue, McCalls ou Cosmopolitan en tant que photographe, tout en réalisant des portraits de célébrités. Photographe accompli, Jerry Schatzberg transpose son sens du cadre et de l’observation au cinéma avec Portrait d’une enfant déchue (1970), qui évoque le destin tragique d’une cover-girl interprétée par Faye Dunaway. Ce premier film annonce les thèmes d’une oeuvre qui traduit les aspirations et les désillusions de l’Amérique libérale, ainsi qu’un style d’une rare élégance dans le cinéma américain des années 1970. Même désenchantement dans Panique à Needle Park (1971), tableau réaliste et sensible de la drogue, qui offre à Al Pacino l’un de ses premiers rôles. On retrouve celui-ci au côté de Gene Hackman dans L’Epouvantail (1972), qui remporte la Palme d’or au festival de Cannes en 1973. Ce récit lyrique et truculent d’une errance dévoile une nouvelle fois les préoccupations sociales du cinéaste. Jerry Schatzberg va de la comédie de moeurs (La Vie privée d’un sénateur, 1979) au drame social (La Rue, 1986) en passant par un road-movie (Show Bus, 1980). L’Ami retrouvé (1988), film émouvant dont le scénario est dû à Harold Pinter d’après un roman de Fred Uhlman, marque toute la singularité de ce cinéaste.

Filmographie

  • 1970 Portrait d'une enfant déchue (Puzzle of a downfall child)
  • 1971 Panique à Needle Park ( Panic in Needle Park)
  • 1972 L'Epouvantail (Scarecrow)
  • 1976 Vol à la tire (Dandy the all-american girl = Sweet revenge)
  • 1979 La vie privée d'un sénateur (The seduction of Joe Tynan)
  • 1980 Show bus (Honeysuckle Rose)
  • 1983 Besoin d'amour (Misunderstood)
  • 1984 No small affair
  • 1986 La Rue (Street smart)
  • 1988 L'ami retrouvé (Reunion)
  • 1995 Lumière et compagnie, film collectif avec Sarah Moon, Patrice Leconte, Gabriel Axel, [etc.]
  • 1999 The Day the ponies come back

    Mise à jour le 25 février 2010