REINER Rob

acteur, compositeur, producteur, réalisateur, scénariste

Biographie

Rob Reiner s’est illustré dans plusieurs secteurs du show-business avant de passer à  la réalisation de longs métrages avec This Is Spinal Tap (1984) et The Sure Thing (1985).

Né en 1947 dans le Bronx (New York), il est le fils de l’acteur et réalisateur Carl Reiner (qui, s’inscrivant dans la tradition du comique juif new-yorkais, fut longtemps acteur avant de signer des films parodiques dont Dead Men Don’t Wear Plaid – Les Cadavres ne portent pas de costard – en 1982, qui lui apporta la notoriété).

Durant ses études à  l’UCLA, il fonde un groupe d’improvisateurs : « The Session », et fait son apprentissage au Bucks County Playhouse de Pennsylvanie. Il débute dans la mise en scène en montant avec Richard Dreyfuss « Huis clos » de Jean-Paul Sartre, puis travaille pendant plusieurs années au sein d’une troupe d’improvisateurs : « The Committee ».

A  la fin des années soixante, il entame une carrière de scénariste sur deux des programmes TV les plus populaires de la décennie : « The Glen Campbell Show » et « The Smothers Brothers Show ». Après avoir collaboré comme acteur et conseiller littéraire à  la série « Head Master », il tient l’un des rôles principaux du feuilleton satirique « All in the Family », où il remporte par deux fois l’Emmy du meilleur acteur.

Rob Reiner est également apparu dans deux téléfilms d’inspiration autobiographique : « More Than Friends » (1978) et « Million Dollar Infield » (1982), ainsi que dans « Thursday’s Game », avec Gene Wilder.

Il a tourné sous la direction de son père dans Enter Laughing et Where’s Poppa ? et a tenu ses rôles les plus marquants aux côtés d’Alan Arkin, dans Schmock !, et de Michael Douglas dans Summertree.

Après Stand By Me (1986), adapté d’une nouvelle autobiographique de Stephen King, il tourne, à  Londres, une autre adaptation, celle du roman d’aventures médiévales de William Goldman The Princess Bride. Son sens de la parodie et sa ma’eetrise technique y font merveille.

Il aborde avec bonheur les relations de couple avec Quand Harry rencontre Sally, en 1989. Il y dirige avec beaucoup de finesse Billy Crystal dans le rôle de Harry et Meg Ryan dans celui de Sally.

L’année suivante, il retrouve un best-seller de Stephen King (qui dans « Le Corps », d’où a été tiré Stand By Me, déclare se réjouir de la qualité des adaptations qu’a fait Rob Reiner de ses livres) : Misery retrace l’histoire de l’écrivain Paul Sheldon, interprété par James Caan, qui, après avoir tué son héroà¯ne, Misery, est victime d’un grave accident de voiture. Recueilli par une infirmière, admiratrice de ses livres, il sera séquestré par elle’85 Une sorte de mise en ab’eeme, développée dans une atmosphère angoissante, voilà  qui convenait parfaitement à  un cinéaste qui sait parfaitement jouer des techniques du suspens.

En 1992, il réalise A Few Good Men (Des hommes d’honneur) : sur un scénario assez convenu (deux militaires accusés de meurtre font valoir qu’ils ont agi sur ordre’85), Rob Reiner dirige superbement Jack Nicholson et Demi Moore, ainsi que Tom Cruise dans le rôle du défenseur des deux accusés.

Deux ans plus tard, en racontant l’histoire du jeune North (L’Irrestible North), un enfant surdoué de onze ans qui, mécontent de ses parents, décide d’agir en justice pour obtenir son émancipation, Rob Reiner anticipe sur le film de Danny DeVito, Matilda (1996). Mais à  la différence de la petite fille, North n’aura pas la chance de rencontrer une gentille institutrice ; il devra parcourir le monde à  la recherche de parents à  sa convenance, en vain. Mais ses parents, manifestant leur amour pour lui, parviendront à  faire rentrer l’enfant dans la famille.

En 1995, surfant sur la vague Clinton (et l’affaire Lewinski), Rob Reiner réalise The American President (Le Président et Miss Wade). Si Michael Douglas interprète le rôle du président, la comédie ne remporte pas le succès escompté.

En 1999, Rob Reiner reprend le thème de When Harry met Sally sous les traits d’un couple, Ben et Catie, interprété par Bruce Willis et Michelle Pfeiffer. Mariés depuis 15 ans, ils ne s’entendent plus. Ben est écrivain et Catie, auteur de mots croisés. Parents de Josh et Erin, ils profitent du séjour des enfants dans une colonie de vacances pour se séparer. Elle, avec son amie Rachel et lui, à  l’hôtel, avec son ami Stan, vont repenser à  leur vie de couple, aux bons et aux mauvais moments dans des flash-back à  la fois tendres, cocasses (ainsi la scène du thérapeute à  Venise) et parfois imaginaires’85 Ce mélange de scènes décousues dans une narration non chronologique constitue la trame et l’originalité de The Story of Us (Une vie à  deux). Mais la fin sera plus conventionnelle : au moment d’annoncer leur divorce aux enfants, ils décident de reprendre la vie commune. Rob Reiner n’y retrouve cependant pas la veine qui avait fait le succès de Harry met Sally, dix ans plus tôt.

Rob Reiner est par ailleurs souvent producteur de ses propres films, depuis The Princess Bride, en 1987 : When Harry Met Sally, Misery, A Few Good Men, North, The American President, Ghosts of Mississippi, The Story of Us.

Filmographie

Réalisateur

  • 1984 This Is Spinal Tap (Spinal tap)
  • 1985 The Sure Thing (Garçon choc pour nana chic)
  • 1986 Stand By Me (Compte sur moi)
  • 1987 The Princess Bride (Princess Bride)
  • 1989 When Harry Met Sally (Quand Harry rencontre Sally)
  • 1990 Misery (id.)
  • 1992 A Few Good Men (Des hommes d'honneur)
  • 1994 North (L'Irrésistible North)
  • 1995 The American President (Le Président et miss Wade)
  • 1996 Ghosts of Mississippi (id.)
  • 1997 I Am Your Child (TV)
  • 1999 The Story of Us (Une vie à deux)
  • 2003 Alex and Emma
  • 2005 Rumor has it (La rumeur court...)
  • 2008 The Bucket list (Sans plus attendre)
  • 2012 The Magic of Belle Isle (Un été magique)

Acteur

  • 1967 Enter Laughing (Carl Reiner)
  • 1970 Halls of Anger (Colère noire - Paul Bogart)
  • 1970 Where's Poppa ? de Carl Reiner
  • 1971 Summertree (Anthony Newley)
  • 1975 How Come Nobody's on Our Side ? (Richard Michaels)
  • 1977 Fire Sale (Schmock ! - Alan Arkin)
  • 1984 This is Spinal Tap (Rob Reiner)
  • 1987 Throw Momma from the Train (Danny DeVito)
  • 1990 Postcards from the Edge (Mike Nichols)
  • 1990 The Spirit of '76 (Lucas Reiner)
  • 1990 Misery (Rob Reiner, non crédité)
  • 1993 Sleepless in Seattle (Nora Ephron)
  • 1994 Bullets Over Broadway (Woody Allen)
  • 1994 Mixed Nuts (Nora Ephron)
  • 1995 Bye Bye, Love (Sam Weisman)
  • 1996 The First Wives Club (Hugh Wilson)
  • 1996 For Better of Worse (Jason Alexander)
  • 1996 Mad Dog Time (Larry Bishop)
  • 1998 Primary Colors (Mike Nichols)
  • 1999 EdTV (Ron Howard)
  • 1999 The Muse (Albert Brooks)
  • 2003 Alex and Emma (Rob Reiner)

Mise à jour le 27 octobre 2014