KUROSAWA Akira

monteur, producteur, réalisateur, scénariste

Biographie

Né le 23 mars 1910 à Tokyo, Akira Kurosawa est un réalisateur japonais. Pour faire plaisir à son père (issu d’une longue lignée de samouraïs) officier et professeur à l’école militaire de l’armée impériale, il apprend le kendo malgré son attirance pour la calligraphie et la peinture. Après s’être inscrit dans une école de beaux-arts, en 1929 il adhère à la Ligue des artistes prolétariens. Il habite pendant quelques temps à Tokyo, chez l’un de ses frères. Son frère étant commentateur de films muets, il le suit dans les salles de cinéma. Là, il découvre un grand nombre de classiques, et se passionne pour le cinéma. Il débute comme second assistant-directeur, écrit son premier scénario en 1940 et sort son premier film, La légende du judoen 1943. Kurosawa est déja victime de la censure, son film est amputé d’une vingtaine de minutes. En 1948, L’Ange ivre, avec son acteur favori, Toshiro Mifune est le premier tournant de sa carrière. C’est en 1950, avec Rashomon, que Akira Kurosawa sera reconnu dans le monde entier grâce à un Lion d’Or au Festival de Venise obtenu en 1951. En 1971, après quelques échecs et après avoir connu la gloire, Akira Kurosawa tente de se suicider. Cette tentative échoue, et quelques années plus tard, le film Ran redonne la gloire à l’auteur. Kurosawa est surtout connu pour ses films de jidaigeki comme Les Sept Samouraïs et Ran mais ses films ont également pour sujet le Japon contemporain comme Chien enragé et Vivre. Il se distingue notamment par une technique cinématographique qu’il a développée dans les années 1950. Il utilise des téléobjectifs pour le rendu particulier de l’image qui lui permettent de filmer les acteurs de loin sans les troubler, mais aussi la technique du volet comme mode de transition entre deux scènes. Kurosawa tourne également avec plusieurs caméras, ce qui lui permet de filmer une même scène de plusieurs angles. Enfin il utilise remarquablement les événements naturels pour renforcer les ambiances, comme la pluie dans la bataille finale des Sept Samouraïs ou le brouillard dans Le Château de l’araignée. Malgré certains critiques japonais considérant Kurosawa comme trop occidentalisé, il a été profondément inspiré par la culture japonaise et notamment le kabuki, le théâtre nô et le genre de cinéma jidaigeki. Akira Kurosawa s’éteint à l’âge de 88 ans, le 6 septembre 1998, à Tokyo.

Filmographie

1941 : Uma (Uma) de Kajirō Yamamoto (Akira Kurosawa y a officié comme assistant réalisateur, a dirigé la seconde équipe et a réalisé une partie du montage)
1943 : La Légende du grand judo (Sugata sanshiro)
1944 : Le Plus beau (Ichiban utsukushiku)
1945 : La Nouvelle Légende du grand judo (Zoku sugata sanshiro)
1945 : Les Hommes qui marchèrent sur la queue du tigre (Tora no o wo fumu otokotachi)
1946 : Ceux qui bâtissent l'avenir (Asu o tsukuru hitobito)
1946 : Je ne regrette rien de ma jeunesse (Waga seishun ni kui nashi)
1947 : Un merveilleux dimanche (Subarashiki nichiyobi)
1948 : L'Ange ivre (Yoidore Tenshi)
1949 : Le Duel silencieux (Shizukanaru ketto)
1949 : Chien enragé (Nora-inu)
1950 : Scandale (Shubun)
1950 : Rashōmon (Rashōmon)
1951 : L'Idiot (Hakuchi)
1952 : Vivre (Ikiru)
1954 : Les Sept Samouraïs (Shichinin no samurai)
1955 : Vivre dans la peur (Chronique d'un être vivant) (Ikimono no kiroku)
1957 : Le Château de l'araignée (Kumonosu jo)
1957 : Les Bas-Fonds (Donzoko)
1958 : La Forteresse cachée (Kakushi toride no san-akunin)
1960 : Les salauds dorment en paix (Warui yatsu hodo yoku nemuru)
1961 : Yojimbo ou Le Garde du corps (Yojimbo)
1962 : Sanjuro (Tsubaki Sanjūrō)
1963 : Entre le ciel et l'enfer (Tengoku to jigoku)
1965 : Barberousse (Akahige)
1970 : Dodes'kaden (Dodesukaden)
1975 : Dersou Ouzala ou L'Aigle de la Taïga (Dersu Uzala)
1980 : Kagemusha, l'Ombre du guerrier (Kagemusha)
1985 : Ran (Ran)
1990 : Rêves (Yume)
1991 : Rhapsodie en août (Hachi-gatsu no kyōshikyoku)
1993 : Mâdadayo (Mâdadayo)

Œuvres posthumes
1998 : Après la pluie : œuvre posthume réalisée par Takashi Koizumi. La mise en scène, le scénario et les dialogues sont signés d'Akira Kurosawa.
2003 : La mer regarde (Umi wa miteita) : dernier scénario écrit par Kurosawa, réalisé par Kei Kumai.

Outils

Émission Blow Up - Akira Kurosawa par Thierry Jousse

Rétrospective Kurosawa, par l'ADRC
Plaquette de la Partie 1 de la rétrospective
Plaquette de la Partie 2 de la rétrospective

À voir sur le site "Images de la culture"
AK
De Chris Marker
1985, 71', couleur, documentaire

À voir sur le site de Film-in-evolution production
Kurosawa, la voie
De Catherine Cadou
2011, 52', couleur, documentaire