KIAROSTAMI Abbas

dessinateur, producteur, réalisateur, scénariste

Biographie

Abbas Kiarostami est né en Iran en 1940. Après des études aux Beaux Arts de Téhéran, il se tourne vers la réalisation par hasard, après s’être consacré à  la publicité et aux dessins pour enfants. Il réalise son premier court métrage en 1970, intitulé Le Pain et la rue. Mais c’est avec Le Passager et Où est la maison de mon ami ? qu’il sera révélé en France à  la fin des années 80. La critique voit en lui un héritier du néo-réalisme italien. Kiarostami travaille en étroite collaboration avec l’Institut pour le Développement Intellectuel des Enfants et des Adolescents, qui devient très vite un lieu d’innovation et de recherche pour beaucoup de réalisateurs iraniens. Avec Kiarostami, le cinéma semble retrouver ce qui lui avait fait le plus défaut depuis le début des années 80 : un humanisme et une intelligence du regard qui mêlent à  la fois certains principes du documentaire avec un travail dramatique et scénaristique très poussé.

Kiarostami mêle avec bonheur le réel la fiction comme le prouvent son sidérant Close-Up et le magnifique Et la vie continue qui forme, avec Où est la maison de mon ami ?, une sorte de diptyque.

Pas de naturalisme ou de vérisme pour ce cinéaste. De ce point de vue Kiarostami n’est peut-être pas plus un cinéaste  » réaliste  » que d’autres comme Fellini ou Tati. Chacun à  sa manière puise dans le quotidien la matière première pour donner une oeuvre où le réel contient toujours une part de poésie : la voiture coincée dans le chemin vers Pochté dans Et la vie continue, le petit Ahmad courant après un homme à  dos d’âne dans Où est la maison de mon ami ?.

Dans une période récente, le cinéma de Kiarostami prend une forme abstraite, plus interrogative qu’affirmative. Le dispositif de mise en scène l’intéresse plus que le propos immédiat, réaliste et lisible au premier degré. Dans Le Goà»t de la cerise et Le Vent nous emportera, les mobiles des personnages deviennent mystérieux, plus encore que l’obstination d’Ahmad à  rapporter son cahier à  son ami. Parfois, c’est même la situation qui l’est un temps ou jusqu’à  la fin du film. Dans le premier, un homme circule en  » 4×4  » dans la banlieue de Téhéran et propose de l’argent en échange d’un service. On comprendra plus tard qu’il cherche à  être  » suicidé « . On ne saura jamais pourquoi. La mort est aussi au coeur du second, où l’on ne saisir que tardivement et fugacement qu’il s’agit d’un reportage sur un rite funéraire. Dans les deux films, les trajets interminables et répétitifs deviennent des rituels semblables aux déplacements de Ahmad dans Où est la maison de mon ami ? La fermeture de l’univers (iranien ?) est justement le sujet des deux films comme de ce dernier. L’essentiel est dans ce que cet itinéraire permet de découvrir. Dans le dernier, le héros s’enquiert auprès d’un enfant :  » Est-ce que je suis bon ou mauvais ?  » L’enfant hésite, puis :  » Tu n’es pas mauvais, tu es occupé.  » Obligé d’attendre la mort d’une vielle qui n’en finit pas de survivre, il ouvre peu à  peu les yeux sur ce qui l’entoure’85 Toute la leçon du cinéma, très proche de la démarche de Roberto Rossellini, de Kiarostami.

Filmographie

Principaux courts métrages

  • 1970 Le Pain et la rue (Nan va kucheh)
  • 1973 L'Expérience (Tadjrebe)
  • 1975 Deux solutions pour un problème (Dow rahe baraye yek massaleh)
  • 1976 Le Vêtement de noce

    Longs métrages

  • 1974 Le Passager (Mossafer)
  • 1984 Les Élèves du cours préparatoire (Avali ha)
  • 1987 Où est la maison de mon ami ? (Khaneh-ye doust Kojast ?)
  • 1989 Devoirs du soir (Mashgh-e shab)
  • 1990 Close Up (Nema-ye Nazdik)
  • 1991 Et la vie continue (Va Zondeguiedameh darad)
  • 1994 Au travers des oliviers (Zir-e Derakhtan-e zeytun)
  • 1997 Le Goût de la cerise (Ta'm e guilass)
  • 1999 Le Vent nous emportera (Bad mara khahad bord)
  • 2001 ABC Africa
  • 2001 Ten
  • 2002 10 on ten
  • 2003 Five
  • 2006 Tickets (avec Ermanno Olmi et Ken Loach)
  • 2007 Chacun son cinéma (épisode : Where is my Romeo ?)
  • 2009 Shirin
  • 2010 Copie conforme

    Mise à jour le 17 avril 2010

  • Outils

    Films
    dans le catalogue Images de la culture

    Abbas Kiarostami, vérités et songes de Jean-Pierre Limosin
    Close up Long Shot (Sujet) de Mahmoud Chokrollahi,Moslem Mansouri
    Cinéma, une histoire de plans (Le) de Alain Bergala
    Kid (The) - Avec la participation d'Abbas Kiarostami de Alain Bergala


    Ouvrages

    - Philippe Raget (sous la dir) Abbas Kiarostami : le cinéma à l'épreuve du réel, édition Yellow now, 2008