FELLINI Federico

réalisateur

Biographie

(1920-1993)

Le pouvoir de représentation du cinéma, la puissance de son imaginaire et toute la démesure de cet art ont été rendus à  la mesure d’un homme, Federico Fellini, qui, pour les cinéphiles comme pour le grand public, a incarné le cinéma même. Cette place hors du commun, le réalisateur italien l’a conquise à  l’aurée des années soixante, avec un film de rupture, tant du point de vue esthétique que romanesque, qui accéda rapidement au statut d’oeuvre mythique : La dolce vita. Fellini y élevait l’exercice de la mise en scène à  l’échelle de la fresque, avec une liberté et une force visuelle qui allaient bouleverser les repères classiques du cinéma. Artiste visionnaire, Fellini trouva dans les studios de Cinecittà  l’espace où déployer ses rêveries sur le sexe et la séduction (Casanova, La Cité des femmes), ses méditations apocalyptiques sur l’art et sa place dans le monde (Et vogue le navire, Ginger et Fred, La Voce della luna). Si le nom de Fellini devint comme un synonyme de cinéma, c’est aussi grâce à  Huit et demi et Intervista, des films dont le cinéma était l’enjeu autant que Fellini lui-même, qui s’y représentait sous les traits de Marcello Mastroianni, son acteur fétiche, ou s’y adonnait avec esprit à  son propre spectacle. Cet investissement personnel a fondé la légende fellinienne, peuplée dès le commencement de personnages qui devinrent à  la fois familiers et sacrés (Les Vitelloni), sortis des souvenirs de l’enfance du cinéaste à  Rimini, où il était né le 20 janvier 1920, et où il fut enterré après sa mort, le 31 octobre 1993. Du plus intime au plus spectaculaire, Fellini a donné forme à  un amour passionné du cinéma.

Filmographie

  • 1951 Les Feux du music-hall (Luci del varietà), co-réalisé avec Alberto Lattuada
  • 1952 Courrier du coeur / Le Cheik blanc (Lo Sceicco bianco)
  • 1953 Les Vitelloni (I Vitelloni)
  • 1954 La Strada
  • 1955 Il bidone
  • 1957 Les Nuits de Cabiria (Le Notti di Cabiria)
  • 1960 La dolce vita
  • 1963 Huit et demi (Otto e mezzo)
  • 1965 Juliette des esprits (Giulietta degli spiriti)
  • 1969 Fellini-Satyricon (Satyricon)
  • 1970 Les Clowns (I Clowns)
  • 1972 Fellini-Roma (Roma)
  • 1973 Amarcord
  • 1976 Casanova (Il Casanova di Fellini)
  • 1978 Prova d'orchestra
  • 1980 La Cité des femmes (La Città delle donne)
  • 1983 Et vogue le navire (E la nave va)
  • 1986 Ginger et Fred (Ginger e Fred)
  • 1987 Intervista
  • 1990 La Voce della luna

    Mise à jour le 6 mai 2009

Outils