DIOP MAMBETY Djibril

réalisateur

Biographie

(1945-1998)

Djibril Diop Mambety est né en 1945 à  Colobane, une banlieue turbulente de Dakar. L’homme et l’oeuvre ne se déferont jamais d’une formation au théâtre Daniel Sorano de sa ville natale. Ses personnages cinématographiques paraissent comme on entre en scène, dans une prise de vue frontale. Les indépendances africaines de 1960 resteront une promesse amère qui marque également son cinéma. En 1963 sort Borom Sarret (Ousmane Sembène, Sénégal), première réalisation africaine. Peu après, Mambety tourne deux courts-métrages, Badou boy (1966) et Contra’s city (1968). « Des empreintes de l’urbanisation à  l’existence persistante de petites gens, les éléments de prédilection du réalisateur sont là . Il y a Dakar, d »ord, le constat narquois et amer sur le réel, l’attention aux figures du quotidien, la poésie énergique qui agite autrement les images » (Michel Amarger, Djibril Diop Mambety ou l’ivresse irrépressible d’images, éditions ATM-MTM, Paris 1999).

A 27 ans, Mambety réalise son premier long métrage, Touki-Bouki. Le film casse les codes narratifs du cinéma africain d’alors. Scandé par un refrain que chante Joséphine Baker (« Paris, c’est sur la terre entière un coin de paradis »), il raconte le départ fantasmé de Mory et Anta pour la capitale française. Sélectionné à  la Quinzaine des Réalisateurs de Cannes, en 1973, il y est mal accueilli.

Mambety revient complètement au cinéma vingt ans plus tard avec son dernier long métrage, Hyènes (1992), lui aussi sélectionné à  Cannes, pour la compétition officielle, lui aussi boudé par la critique. La mort a empêché le cinéaste de réunir Touki Bouki et Hyènes dans une trilogie sur « le pouvoir et la folie ». Le dernier volet, Malaà¯ka, est resté à  l’état de projet.

La trilogie des Histoires de petites gens est l’ultime entreprise de Mambety. Il ne réalise que les deux premiers « contes » (Mambety) : Le Franc (1994) et La Petite vendeuse de Soleil (1998).
Très malade, il meurt à  Paris le 23 juillet 1998

Filmographie

  • 1968 Contra's City
  • 1973 Touki-bouki (Le Voyage de la hyene)
  • 1992 Hyenes
  • 1994 Le Franc
  • 1998 La Petite Vendeuse de soleil

    Mise à jour le 4 mai 2009