BROOK Peter

metteur en scène, réalisateur, scénariste

Biographie

Peter Brook  est né en Angleterre le 21 mars 1925 dans une famille d’émigrés juifs originaires de Lettonie. Dés son plus jeune âge, Peter se passionnait pour le cinéma, le théâtre et la musique. Il détestait l’école et son lot de mesquineries, brimades et médisances plus ou moins teintées de xénophobie. A 16 ans  il effectue un stage de quelques mois dans les studios de cinéma de Merton Park, au sud de Londres. À 17 ans, il entre au Magdalen College à Oxford pour y étudier les langues étrangères. La vie n’y avait pas changé depuis des siècles. Les plus jeunes devaient servir les anciens, comme par exemple leur apporter l’eau chaude nécessaire aux ablutions.

Avant la fin de ses études, il monte sa première pièce hors des murs de l’Université, le Docteur Faust de Marlow et réalise en 1943, Un voyage sentimental, une adaptation cinématographique d’un roman de Laurence Sterne.

À la fin de la guerre, Peter Brook a vingt ans. Il ne cessera plus de monter et mettre en scène des pièces de théâtre, avec des incursions dans le cinéma.

En 1953 il réalise son premier long métrage, L’Opéra des Gueux, une scrupuleuse transposition de la pièce de John Gay (1728). Tourné en 1960, Moderato Cantabile est une adaptation du roman de Marguerite Duras, avec Jeanne Moreau et Jean-Paul Belmondo. Peter Brook réalisera ensuite Marat-Sade (1966), Tell me lies (1967), King Lear (1971), Rencontre avec des hommes remarquables (1978), Le Mahabharata (1988). À propos de Marat-Sade, Peter Brook dit : « Je crois que j’ai pu saisir une vue très subjective de l’action. Plus tard j’ai compris que la différence entre le film et le théâtre réside justement dans cette subjectivité » (P. B., Points de suspension).

Peter Brook ne se considère pas comme un cinéaste à part entière : « Je n’ai pas encore fait un film que j’aime. Certes, je ne suis guère attaché à ce que je fais – mais il y a sept ou huit mises en scène théâtrales dont je sais qu’elles sont abouties, que je n’aurais pas pu développer plus avant. Je n’ai pas encore trouvé cela au cinéma. Il m’est difficile d’en analyser les raisons, je trouve que réaliser un film est immensément difficile, d’autant que la nature empirique du théâtre est d’une certaine manière une mauvaise école. » (Peter Brook – Une biographie, M. Kustow).

Filmographie

  • 1944 Un voyage sentimental (A Sentimental Journey)
  • 1953 L'Opéra des gueux (The Beggar's Opera)
  • 1957 Heaven and Earth (« ITV Play of the Week », TV)
  • 1960 Moderato cantabile
  • 1963 Sa Majesté des Mouches (ou Le Seigneur des Mouches) (The Lord of the Flies)
  • 1966 Marat/Sade (The Persecution and Assassination of Jean-Paul Marat as Performed by the Inmates of the Asylum at Charenton Under the Direction of the Marquis de Sade)*
  • 1967 Ride of the Valkirie
  • 1967 Dites-moi n'importe quoi (Tell Me Lies)
  • 1971 Le Roi Lear (King Lear)*
  • 1979 Rencontres avec des hommes remarquables (Meetings with Remarkable Men)
  • 1982 La Cerisaie (TV)
  • 1982 La Tragédie de Carmen*
  • 1989 The Mahabharata (TV)*
  • 2002 La Tragédie d'Hamlet (TV)*
  • * Films réalisés d'après la mise en scène théâtrale de Peter Brook.
    Peter brook a également travaillé au scénario de Un amour de Swann, de Volker Schlöndorff (1983).

    Mise à jour le 25 août 2009

    Outils

    site officiel de Peter Brook